• Camille

Créer une cérémonie laïque : (ma) méthode !


Sur les réseaux, sur mon site, en salon, au premier entretien, je le dis partout : je suis adepte du sur-mesure et n’applique pas de « trame-type » pour construire une cérémonie laïque.


Pourtant, travailler ainsi nécessite bien une méthodologie.


De la même manière qu’un(e) couturier(e) qui crée sur mesure progresse par étapes-clés, et utilise des techniques et des outils avec lesquelles il ou elle est familier(e), j’ai ma façon de procéder, qui reste néanmoins souple pour s’adapter aux particularités de chaque projet.


Identification des thématiques, écriture du texte, coordination des interventions, réglages techniques… Concrètement, on retrouve bien des étapes similaires dans le processus de création.


Pour que vous sachiez à quoi vous attendre ou même que vous puissiez vous inspirer si vous décidez de vous lancer seul(e)s dans la conception de votre cérémonie, je vous présente dans cet article ma façon de faire pour créer une cérémonie laïque « sur-mesure » !

(c) Viviane Jaraczewski



1- Les premières rencontres


La création démarre environ 6 mois avant le jour-J. Ce délai est idéal pour être au plus proche de qui vous serez le jour-J (car vos goûts, vos envies et même votre dynamique de couple évoluent souvent au cours des préparatifs de votre mariage), tout en se laissant le temps d’avancer sereinement dans la création.


Je n’envoie JAMAIS de questionnaire écrit au préalable, car ce qui compte vraiment, ce ne sont pas seulement de récolter des informations « objectives » (quelles sont vos passions ou combien vous avez d’enfants), c’est surtout comment vous le dites ; qui prend la parole sur quel sujet, quelle émotion surgit, la façon dont vous vous lancez des vannes ou des regards en coin… c’est tout autant passionnant et utile pour vous comprendre pleinement !


On commence en général par une présentation, puis j’ai à disposition plusieurs questions que je n’aborde pas dans un ordre prédéfini ; on part dans une direction ou une autre en fonction de l’esprit des premiers échanges…


Pour faire connaissance de façon authentique, je me place dans une position d’écoute non directive, bienveillante, non-jugeante. Certains mariés sont surpris de la profondeur de certaines thématiques abordées, mais une fois la confiance établie, même les plus timides parviennent à s’emparer pleinement de cette occasion pour être dans un dialogue sincère, naturel, souvent émouvant, très souvent drôle aussi !


Au fur et à mesure des rencontres, entre deux et quatre en moyenne, on affine : je reprends des questions « incontournables » si je veux explorer une dimension précise, j’en pose des ciblées si je veux approfondir une thématique… à ce stade, j’en dis le minimum sur ce que je perçois pour éviter d’influencer vos réponses !

(c) Olivia Poirier



2- La co-construction de la trame


Bien sûr, vous pouvez avoir en tête dès le départ une image très précise du décor de votre cérémonie, d’un rituel, être attaché à un texte ou à une musique en particulier : c’est important pour moi de connaître tous les éléments que vous projetez, de comprendre ce qu’ils représentent pour vous et, le cas échéant, de les intégrer au projet.


Mais si vous n’avez pas d’idée précise au début de la création de votre cérémonie laïque, c’est aussi parfait ! Car si vous me lisez régulièrement, vous connaissez ce conseil : il vaut mieux éviter de rechercher trop tôt des textes, rituels, symboles ou photos d'inspiration sur internet afin de ne pas brider votre créativité.


Au début du rendez-vous de co-construction, après les premières rencontres, je vous présente les thématiques que j’ai identifiées pour m’assurer que j’ai bien perçu vos personnalités, vos valeurs et ce qu’il importe pour vous d’aborder au cours de la cérémonie.


Puis on met ces éléments en forme : idées de rituels, de textes, de symboles, scénographie


De l’entrée à la sortie des mariés, tous les aspects sont abordés : ceux que j’apporte, ceux que vous m’avez proposés précédemment ou d’autres qui vous viennent sur le moment : souhait d’intervenir sur une thématique précise, échange d’alliance finalement réalisé à la mairie, envie de participer de vos enfants…


La plupart du temps, c’est le moment où je suis en mesure de vous proposer une structure de trame qui intègre ces différents éléments.


Cette structure est souvent traversée par un fil conducteur, comme une métaphore filée, qui lie ensemble toutes les thématiques-clés de votre cérémonie. Toutes les trames n’en ont pas et ce n’est pas indispensable en soi ; d’expérience, cela apporte une certaine « cohérence globale » à la structure de la cérémonie.

(c) Olivia Poirier



3- L’intégration des interventions


La structure de trame sera ajustée au fur et à mesure qu’on intégrera les intervenants, si vous souhaitez bien sûr qu’il y en ait.


Pour préserver une part de surprise, je vous propose généralement de me transmettre une liste de contact des personnes que vous souhaiteriez faire intervenir, en sachant que toutes ne répondront pas forcément favorablement mais surtout, qu’il n’y a pas que le discours qui permette de participer à une cérémonie laïque !


Au fur et à mesure des prises de contact, je me charge d’agencer l’ensemble pour équilibrer les types d’interventions (musicales, orales, vidéos, transmission d’objet ou rituel, etc.)… et je me réjouis de plus en plus à l’idée de vous voir bientôt découvrir toute la créativité que vos proches auront mis dans leur participation !


Cela dit, si vous n’êtes pas à l’aise avec le lâcher-prise que cela implique, vous pouvez bien sûr préférer contacter vous-mêmes vos proches pour leur demander de réaliser un type d’intervention bien précise.

(c) Nicolas Blanchard



4- Mon texte d’officiante


Souvent dès la première rencontre et tout au long du processus, j’ai déjà noté des ébauches de texte, des grandes lignes. Immédiatement après certaines rencontres, lorsque le « flow » persiste et que l’inspiration est abondante, il m’arrive de rédiger certains passages en entier !


Cela dit, si j’écris par petits fragments tout au long des rencontres, je réserve le plus gros de la rédaction pour la fin, une fois que la structure de la trame est quasiment fixée.


Je garde la même règle d’or que pour les dissertations du lycée, rapports et mémoires : il est plus judicieux de rédiger les parties de son plan en premier, et de réserver l’intro et la conclusion pour la fin (une fois qu’on sait ce qu’il y a entre les deux) !


Et si vous avez choisi un proche pour officier, je lui transmettrai alors la structure et l’épaulerai également dans sa rédaction.


(c) Adélaïde Photographie



5- Les détails techniques


A la fin de l’écriture intervient le minutage ; par expérience, j’évalue la durée approximative de chaque étape de la trame et je m’assure que l’ensemble n’est pas trop long et que le rythme est équilibré.


Rassurez-vous (et vos intervenants), si un rituel ou un discours s’éternise, on dépassera et puis… C’est tout ! Au pire, s’il faut vraiment rattraper ce temps, c’est moi qui m’adapterai et parviendrai à être plus concise que prévu sans perdre la substance du propos.


Tout au long de la conception, je note les paramètres qui seront à vérifier à la répétition : placement et brief des intervenants, check-up du matériel nécessaire, test des fichiers audios…


Bien sûr, lors de la répétition, on ne déploie pas tout le déroulé ; ça n’a aucun intérêt et le but n’est justement pas de gâcher les surprises et la spontanéité !

(c) Nicolas Blanchard



Bilan


Voilà, vous savez désormais tout de mon processus de création de cérémonie laïque sur-mesure dans les moindres détails…


Ma méthode m’est bien sûr propre et je ne prétends pas qu’elle soit universelle, ni la meilleure. C’est celle avec laquelle je me sens à l’aise, que j’ai développé au fil de mes formations et expériences… et elle évoluera sans doute encore avec le temps !



Vous souhaitez être accompagné(e)s dans la création de VOTRE cérémonie laïque ? N’hésitez pas à prendre rendez-vous, comme pour toutes mes prestations, la première rencontre est gratuite et sans engagement !

205 vues0 commentaire