• Camille

Choisir un thème de mariage… original ?

Mis à jour : juin 15

« C’est quoi votre thème ? »

Si vous êtes en plein préparatifs de mariage, cette question du thème vous a certainement été posée au moins une fois par votre décorateur, votre traiteur, votre fleuriste…ou vos invités.


Après ça, si vous n’en aviez pas encore défini, peut-être vous êtes-vous posés un instant avec votre futur conjoint(e) pour ̶v̶o̶u̶s̶ ̶p̶r̶e̶n̶d̶r̶e̶ ̶l̶a̶ ̶t̶ê̶t̶e̶ réfléchir à cet épineux sujet…


Vous aurez alors découvert qu’Internet regorge de dossiers thématiques du type : « Quel thème de mariage choisir en 2020 ? », « Trouver un thème de mariage original », ou « Les 50 meilleurs* thèmes de mariage ! » (*meilleurs par rapport à quoi, ça, on ne sait pas).



Car ces dernières années, c’est une évidence pour beaucoup : il FAU(DRAI)T un thème de mariage (ou à défaut, au moins un code couleur, un « détail graphique » à décliner (comme un logo), un fil conducteur, quelque-chose), et de préférence, ORIGINAL (ce que je trouve un peu contradictoire avec l’idée de le piocher dans une liste, au passage).


Mais il n’en a pas toujours été ainsi…


Car sauf exception, les mariés d’avant la fin des années 2000 (et l’avènement des émissions de télé-réalité…) ne se posaient pas du tout la question.


Demandez à vos parents et grands-parents, pour voir, quel était le thème de leur mariage ?


Alors choisir un thème de mariage, qu’est-ce que ça veut dire et surtout, à quoi ça sert ?

Est-ce que c’est utile ?


Est-ce qu’il vaut mieux suivre ou fuir la tendance ?


Et enfin, en parlant de tendances, les mots « zéro-déchet », « local », « écologique »… désignent-ils vraiment des thèmes à part entière ?


Voici donc, non pas des conseils pour choisir un thème original, mais plutôt un guide de réflexion pour savoir si ce principe vous correspond… ou non.


Ma préférence revendiquée : pas de thème !


Je l’assume : après avoir choisi pour mon propre mariage un thème autour d’un code couleur, aujourd’hui, je ne referais pas forcément ce choix. Car je ne pense pas qu’il ait été essentiel.


Et en tant que wedding-planner, je rassure toujours les mariés qui doutent sur le fait que choisir un thème est loin (loin !) d’être indispensable.


On entend souvent que le choix d’un thème de mariage est un « reflet de la personnalité » des mariés


Je pense que c’est à ce titre qu’on valorise beaucoup les thèmes « originaux ».


Mais que penser dans ce cas des mariages qui reprennent des thèmes « tendances » (bohème, champêtre…) ?


Ou pire… des mariages qui n’ont pas de thème ?


Sont-ils banals ?


Et les mariages d’avant, étaient-ils donc eux aussi banals, identiques ? Les mariés ne ressentaient-ils pas ce grand jour comme unique, comme pleinement le leur ?


Je ne crois pas.


Après tout, être entouré des gens qu’on aime, exprimer ses sentiments avec ses propres mots, c’est avant tout cela qui rend ce jour unique et inoubliable.


Par ailleurs, la décoration de l’époque était-elle moins harmonieuse, les tenues moins raffinées, les centres de tables et les serviettes moins assortis ?


Certainement, non.


Car à mes yeux, ce sont les personnes présentes qui incarnent la personnalité d’un mariage !



Avant, je crois qu’on se posait juste moins de questions.


On prenait ce qui nous plaisait, on laissait le reste, et surtout on ne ressentait pas cette pression générale à l’hyper-personnalisation dans tous les aspects de sa vie – et notamment, de la décoration de son mariage.


C’était tout aussi fort, tout aussi unique, sans thème.


Bien sûr, chaque époque a ses tendances… Et chacun reste libre de les suivre ou non.


Alors si l’idée de choisir un thème ne vous inspire pas, ne vous forcez pas ! Votre grand jour ne perdra ni en émotions, ni en beauté.


Mais, si vraiment vous y tenez, il est vrai que choisir un thème comporte (au moins) un intérêt… si on veille à échapper aux principales dérives.


L’intérêt : donner une cohérence… à condition qu’on parle de la même chose !


Car bien sûr, les concepts ne sont pas intégralement vides de sens : poser des mots, définir un style et une ambiance permet de s’inscrire dans une esthétique globale et d’orienter les préparatifs : recherche de certains types de lieux, de décorations, de restauration…


En théorie, cela facilite la communication et le partage d’idées entre les futurs mariés et leurs prestataires (et proches).


Cependant, les mots sont parfois connotés très différemment en fonction des références de chacun.


D’expérience, le meilleur exemple de thème potentiellement sujet à incompréhensions est le thème « mariage champêtre ».



En effet, on comprend bien qu’il y a une dimension rurale, bucolique, mais en termes d’ambiances… pour certains c’est synonyme de barbecue décontracté à la ferme, quand pour d’autres, cela évoque la garden-party à l’anglaise dans un domaine !


Deux univers pourtant radicalement différents, donc, sous un même mot.


(De même avec le thème « mariage hivernal » ; à l’évocation de ce thème, on se retrouve presque à coup sûr projeté dans des paysages de chalets de montagne… voire de sapins de Noël. Mais on peut très bien se marier en hiver en Provence ou en Normandie ! Alors si on gardera peut-être les odeurs de chocolat chaud et les craquements des feux de cheminée, il faudra compter sur d’autres paysages (tout aussi beaux !) que les sommets enneigés…)


A ce stade, on peut se dire qu’il suffit juste de spécifier davantage : « Champêtre-chic » ou « Hivernal-minimaliste », par exemple.


Sur ce point, méfiance : à force d’ajouter et surajouter des adjectifs connexes, on obtient souvent des mélanges hyper-spécifiques presque jusqu’à l’absurde, du type « champêtre-chic-mais-sans-chichi-détail-dentelle » qui n’ont, finalement, pas beaucoup plus de sens et sont du coup compliqués à mettre en œuvre


Et qui restreignent surtout le champ des possibles !


Vigilance : fonctionner par mots-clés oriente (et restreint) notre façon de penser


En effet, en plus de veiller à ne pas rendre votre thème ultra-pointu à l’absurde, je ne saurais trop vous conseiller de surtout veiller à ce qu’il devienne le moins restrictif possible.


Adopter un thème ou un code couleur peut-être utile pour contribuer à l’harmonie visuelle.


C’est important d’être spécifique en particulier pour un shooting d’inspiration, ou un défilé de mode. C’est important de bien cadrer son sujet quand l’objectif est d’obtenir des images parfaitement calibrées pour être facilement catégorisées dans des rubriques de blogs et des pages de magazines.


Mais votre mariage n’a pas vocation à faire la couverture de Vogue !



Attention, je ne veux pas dire que l’esthétique et la décoration de votre mariage ne pourra pas être aussi élaborée, recherchée et « pointue » que celle de la présentation de collection d’un créateur, si vous le souhaitez.


Je veux simplement dire que votre mariage n’a pas à obéir à des contraintes arbitraires (fussent-elles choisies par vous !).


Car catégoriser est par définition limiter… Et le risque est grand de SE limiter !


Je souscris donc moi aussi au principe de la catégorisation, mais uniquement pour des applications bien spécifiques.


Par exemple, pendant ce confinement, je me suis créé un (superbe) compte Pinterest afin de partager les univers, les esthétiques, qui me plaisent et m’inspirent – et ainsi créer du lien avec les futurs mariés qui partagent mes goûts.


Au moment de décider comment organiser et nommer les tableaux, il a bien fallu catégoriser. Plutôt que de le faire par postes (robe, vaisselle, coiffure…), j’ai préféré pour des raisons de référencement une classification « par thème »…


Mais je constate, à l’usage, qu’il y a parfois un effet pervers : une pré-sélection s’opère presque inconsciemment.


En effet, j’en viendrais presque à occulter des images qui me plaisent mais que je ne parviens pas à définir clairement dans un style, ou qui ne me semblent pas pouvoir s’accorder à un tableau préexistant (bon, en pratique, je ne suis pas limitée en nombre de tableaux et je n’ai qu’à en créer un sur un nouveau thème en cas de besoin) !


Si cela m’arrive donc de penser en termes de thèmes pour enrichir un tableau d’inspiration, je sais aussi que malheureusement, de la même façon, certains mariés gardent ce filtre en tête et se refusent à certaines idées de décoration ou d’animation car ils doutent que cela ira « dans le thème ».


Or, ce serait bien dommage de recaler certaines idées pour son mariage sous prétexte qu’elles ne cadrent pas à notre tableau Pinterest.



Votre mariage est avant tout un événement vivant qui doit suivre vos envies, et non un code préétabli.


Gardez-vous le plus possibles d’espaces de liberté, en évitant de trop définir les choses, pour ne pas risquer de sacrifier des possibilités, des envies…


De plus, je suis convaincue que l’innovation en termes artistiques et esthétiques découle des essais, tentatives, mélanges subtils et spontanés !


Plus de sens qu’un thème, une démarche : la vôtre (écologique, locale, éthique…)


Enfin, il y a une catégorie de thèmes avec laquelle je suis un peu mal à l’aise, et que j’appellerais presque des « faux-thèmes ».


Ce sont les thèmes qui sont en réalité plutôt des démarches, des choix de vie et de consommation, comme l’écologie et l’éthique.


« Écologique », « zéro-déchet »… ne sont pas vraiment des codes esthétiques.


Quand on les envisage comme tel, on se limite souvent à les assimiler au végétal, au vert, au bois et à la terre cuite… bref, aux préjugés martelés par le green-washing.


Mais même si c’est joli toute cette verdure et cette naturalité, un « thème écologique », c’est tellement plus que cela (voire, pas du tout cela) !



Je sais que, régulièrement, je dois rassurer mes clients sur le fait qu’on peut tout à fait avoir un mariage écologique sans devoir inscrire « merci d’apporter votre seau de copeaux pour les toilettes sèches » sur les faire-part (une blague peu fine, j’en conviens, mais qui rassure tout de suite !).


(D’ailleurs, j’ai hâte de vous présenter notre dernier shooting d’inspiration qui s’est fait un plaisir de mélanger les codes, résolument les convictions slow-life, écoresponsables et éthiques, sans sacrifier à la technologie, la modernité et le confort urbain... oui, je sais, je tease !)


Clairement, j’estime que ces concepts ne sont pas tellement là pour donner une cohérence esthétique (dans le cas présent, souvent moquée comme celle de « la petite mariée dans la prairie »).


En revanche, si vous les formalisez plutôt moins comme un thème que comme une démarche, c’est peut-être ce qui permettra vraiment à votre mariage d’être vraiment « à votre image ».


Car « votre image », au fond, ce sont vos convictions.


Ces convictions qui forgent votre style de vie, votre identité, qui ne peut être réduite à une esthétique ou une ambiance.


Ces convictions qui infusent dans les détails de votre grand jour et leur insufflent naturellement leur personnalité, unique, la vôtre.


Originale.


Ce raisonnement peut en fait être valable aussi pour tout univers pour peu qu’on l’envisage de prime abord comme une démarche plutôt que comme des esthétiques !


Par exemple, si vous envisagez « bohème » non plus comme un type de décoration mais comme une philosophie de vie, alors vous ne vous sentirez à aucun moment enfermé dans une esthétique.


Vous verrez vos préparatifs différemment.


Car « bohème » comme philosophie de vie signifie fondamentalement un rapport différent aux objets, à la consommation…



Vous irez plus volontiers chiner, emprunter des objets rapportés de voyage et porteurs d’une histoire, ou faire appel à de véritables artisans pour réaliser une tenture en macramé - plutôt que de la prendre toute neuve et Made-in-China dans un grand magasin de déco parce que « ça fait bohème ».


Et là, sans effort, tout deviendra cohérent.


C’est toujours avec cette attention au sens profond, aux valeurs qui animent la démarche d’un couple, d’une famille et de leur événement, que j’envisage mon métier d’organisatrice d’événement. Si cette approche vous parle, contactez-moi dès à présent pour tracer ensemble les premières lignes de votre projet




#tendancemariage #sinspirersemarier #weddinginspo #semarierautrement #mariageecoresponsable #mariageecolo #mariageecologique #thememariage #organisationmariage #mariage2020 #mariage2021 #mariage2022

101 vues
 

Angers, Pays-de-la-Loire et Grand Ouest

06 75 82 45 33

Formulaire d'abonnement

  • Facebook
  • Instagram
  • Pinterest

N° SIRET : 850683202000 12

Conditions générales de vente

©2019 by Quorum (Camille THOMAS)